Publié le 20 Septembre 2017

 

Pendant des siècles, les femmes se demandent: «il m'aime, ou il ne m'aime pas». En choisissant les pétales d'une fleur, l'ancien jeu français révèle une énigme pour les femmes: l'homme que j'aime, m'aime-t-il? Je trouve cela absolument ridicule. Les actes sont beaucoup plus parlants que les mots et il suffit de décrypter son attitude envers vous afin de savoir s’il vous aime ou pas.  Mais encore, vous ne pouvez pas le savoir si êtes aveuglé par vos sens cupidons. C’est pour cette raison que ce genre d’article existe : afin de Dévoiler le FAUX.

Trouver la véritable réponse n'est pas facile. Les mots «Je t'aime mon coeur» peuvent être aussi facilement fabriqués que sincèrement dit. Alors que les mots sont importants, ils ne sont pas la preuve ultime de l'amour véritable. Les actes sont la preuve incontestable.

 

 

IL NE S’ENGAGE PAS

 Bien qu'il soit bon de prendre votre temps dans une relation pour se connaître, il faut que l'on prenne une décision. Soit se marier ou se séparer. C'est une perte de temps de vivre entre les deux. Quand un homme ne fait pas apparaître la question longtemps après, C’est un signe qu'il vous utilise et ne vous aime pas. (Il est probable qu’il vous utilise pour des faveurs sexuelles, un arrangement financier pour les impôts et une vie à deux, passer du temps, ou encore pour remplir ses divers besoins.)

 

IL  VOUS RACONTE DES MENSONGES (PLEINS)

 L'amour et la sincérité sont profondément liés. L'intimité ne peut exister en dehors de la vérité. Si un homme ne vous dit pas la vérité, il croit que votre dignité entant que femme mérite d’être bafouée sous son malheureux pouvoir de tromperie. Quoi qu'il en soit, c'est une annonce audacieuse qu'il ne vous aime pas. Souvent ce genre de monsieur n’arrive pas à construire une conversation intéressante avec vous. C’est souvent des échanges superficiels : parler de sexe, parler du sport, parler de ses copains. En fait, il est tellement menteur que son cerveau est une pépite. Une très petite pépite que vous pouvez mastiquer.

 

IL NE FAIT AUCUN EFFORT

Quand un homme aime une femme, il travaille pour elle. Même s'il est licencié ou réduit à zéro, il se lève jour après jour dans une tentative de trouver un emploi. Parce qu'il l'aime, il veut la combler. Non seulement matériellement, mais aussi avec son temps, son écoute et même en partageant ses aspirations avec celle qui considère. Si un homme ne s'efforce pas de fournir de son mieux envers une femme, il n'est pas seulement paresseux, mais il ne parvient pas à agir de manière affectueuse. Pourtant, l'effort est plus qu'un simple travail physique, il comprend également un travail affectif et relationnel. Si un homme ne s'efforce pas d'améliorer la relation, il ne vous aime pas. Le véritable amour motive un homme à braver les obstacles.

 

IL NE PASSE PAS DU TEMPS AVEC VOUS

Je suppose que vous avez déjà eu un nouveau téphone portable ? Vous l’aimez. Vous passez votre temps à le configurer, tester l’appareil photos, mettre à jour les contacts car vous savez que c’est un outil indispensable dans la vie de tous les jours. A combien plus forte raison un être humain ? Pensez-vous réellement que s’il tient à vous, il ne passera pas du temps avec vous ?

La vie a de nombreuses exigences de temps et dans certaines périodes de la vie, nous avons très peu de temps. Mais si un homme vous aime, il tente toujours de trouver le temps de passer avec vous. Quand il a toujours une excuse, il ne vous aime pas. Le temps est souvent un sérum de l'intention. Nous trouvons des moyens de passer du temps avec ceux que nous aimons. Nous trouvons des moyens d'éviter le temps avec ceux que nous n'aimons pas. S'il ne vous donne pas de temps de qualité, il ne mérite aucune seconde  de votre temps. Envoyez lui paitre un troupeau ! Là ça demande du temps en effet.

 

LES SIGNES DEVIENNENT FLAGRANTS

-Il vous trompe, regarde d’autres femmes et il parle avec d’autres

-Il y a un désintérêt inné lorsqu'il s'agit de détails maigres de votre vie. (Il s’en fou des détails de votre vie)

-Il  vous achète des choses que vous n'aimez pas, parce qu’il ne connait rien de vous, ni vos goûts.

-Il veut  vous transformer en quelqu'un d’autre

- Il parle de l'avenir sans mettre en évidence les actes : « t’inquiète, t’inquiète… »

-Il ne vous appelle pas régulièrement, car il ne pense pas à vous. Il a d’autres femmes à appeler.

-Ses parents ne vous connaissent pas car ce n’est pas sérieux entre vous.

-Il revient vers vous après des semaines et des mois de silence car celle qui considérait l’a fait fausse route et donc il revient vers sa roue de secours pour combler sa solitude.

-Il ne fait pas de sorties avec vous parce qu’il estime qu’il vous a déjà gagné au Lit.

-Vos intérêts peuvent se chevaucher, mais vos objectifs, éducation et croyances ne sont pas les mêmes.

 

IL RESTE UN ENFANT

La vie est pleine de saisons différentes. L'amour, exprimé entre un homme et une femme, est une réalité d’adulte. Quand un homme reste un garçon, il ne t'aime pas. S'il n'abandonne pas les jeux vidéo, S’il n’arrête pas d’appeler  sa Mama chaque 2 heures, s’il n’arrête pas de rester dehors toutes les heures de la nuit et commence à vivre dans une période d'âge adulte, il ne t'aime pas. Rencontrer un garçon peut-être amusant, mais il faut être avec un homme. Ne croyez jamais que le fait de donner à un garçon ce que l'homme seul mérite fera grandir le garçon. Ce ne sera pas le cas. S'il ne grandit pas, sortez. Prenez vos sacs et partez avec le chat.

 

PS : Je suis sincèrement désolé si ces mots vous en fait du mal mais j’espère aussi que vous avez pris    conscience qu’il y a énormément de loups dans cette société. Un homme qui est sincère dans sa connerie vaut mieux que celui qui prétend ne pas faire de connerie. Les hommes qui utilisent les femmes devraient être mis en prison et se faire torturer sévèrement pendant quelques mois avant d’en tirer leçon via le biais d’un touché de DIEU.

Je viens d’une famille majoritairement féminine et j’aime porter de la bienveillance envers les femmes et les enfants.

 

P.

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

Que fais-tu  dans la vie? Cette question peut sembler être  très innocente, mais dans la plupart des cas, c'est la question qui permet aux gens de vous étiqueter. Ils peuvent déterminer s'ils veulent rester autour de vous, ils spéculent sur votre vie, déterminent si vous avez fait de grandes études, si vous êtes intelligent/studieux/ de bonne famille, et ils finissent par calculer votre poids dans la société par le coût total  de vos revenus.

L'importance de l'argent dans la vie humaine est semblable à l'importance de la nourriture pour le corps. Tout comme l’on ne peut vivre même pendant quelques jours sans nourriture, (pour certains) l’on ne peut pas survivre longtemps sans argent dans une société où la consommation est plus croissante que le mode de vie.

L’on peut certainement résoudre la plupart de ses problèmes avec un approvisionnement illimité en argent. Si l’on possède beaucoup d'argent:

  • On n’est pas confronté à des problèmes fondamentaux de la vie comme la nourriture, l'eau, l'abri ou les vêtements.
  • On peut acheter tous les objets du confort, comme la maison, les climatiseurs,  les ordinateurs,  les écrans plats et autres articles ménagers pour vivre confortablement.
  • On peut  engager de nombreux aide-ménagers pour prendre soin de soi et vivre comme un roi
  • On peut même acheter des êtres humains qui idolâtrent des gens d’aisance financière.

Le seul problème c'est que l'argent n’apparaît pas à n'importe quelle personne en souhaitant, en priant ou en le voulant. L’on doit travailler dur et parfois faire concurrence aux autres individus  pour gagner de l'argent car l'offre d'argent est limitée dans ce monde, mais la demande d'argent est illimitée. Par conséquent, l'argent qui est une solution à tous les problèmes devient la racine de tous les problèmes pour la plupart des gens.

 

La plupart des gens ne parviennent pas à trouver un équilibre entre gagner et profiter de l'argent. Ils croient que plus d'argent signifie plus de bonheur. D'où le fait qu'ils travaillent jour et nuit; faisant toutes sortes de compromis et jusqu'à souffrir de tous les types de douleurs afin de gagner de l'argent dans l'espoir qu'ils utiliseraient cet argent pour profiter bientôt du bonheur. Cependant, pour la plupart des gens, ce temps ne vient jamais et ils meurent malheureux, malades et insatisfaits.

Pour d’autres, L’argent passe au-dessus de l’essentiel de la vie. Chaque année, des maladies comme le cancer et les complications cardiaques coûtent des milliards à l'Etat. En termes de recherches et de traitements pour les patients, il y a beaucoup d'argent enjeu. Dans certains cas, les institutions puissantes et les géants hospitaliers préfèrent cessez les soins pour des cas graves généralisés/ mettre fin à des milliers de vies, avec l’accord de la famille qui lutte contre la maladie. Mais cette pratique semble être très inhumaine car elle dévalorise l’espérance de vie  et brise le pouvoir de l'amour, de la persévérance et de la foi en Dieu qui sont des facteurs qui peuvent guérir n'importe quoi.

Dans de nombreux pays d'Afrique centrale, de nombreuses femmes enceintes sont obligées de payer des frais avant d'accoucher dans un hôpital et cela provoque la mort de certaines femmes en situation de précarité, agonisant au sol de l’hôpital (faute d’argent). Nous apprenons que l'argent est devenu la racine de nombreux problèmes dans un monde où la charité  a été balayée sous le tapis.

Être gentil avec les gens en donnant son argent ne suffit pas. J'ai grandi dans une famille où L'argent n'était pas un problème, mais j'ai eu beaucoup de problèmes dans  ma famille. (Émotionnel, mental et même spirituel). L'argent ne règle pas tout. Parfois, quand je veux être charitable envers les  autres, non seulement je leur donne leurs besoins / argent, mais je passe aussi du temps avec eux. Il est important de passer du temps avec les gens. Communiquer le sourire, cultiver l’écoute, transmettre de la bonne énergie et surtout aimer.

 

«L'argent fait tourner le monde», disent-ils.

Après tout, lors du choix d'une carrière ou de la sélection d'une offre d'emploi spécifique à accepter, l'argent est souvent considéré comme le facteur le plus important lors de la prise de décision.

La famille, les amis, les collègues et les mentors donneront des conseils sur la façon de négocier la meilleure offre afin de recevoir du mérite ou une promotion qui est en générale très banale car elle n’accorde pas satisfaction éternelle.

 

Alors que vous pouvez acheter des choses matérielles, se payer des soins de santé, même "acheter" certaines personnes, il y a des choses que l'argent ne peut pas acheter. L'argent ne peut pas acheter la famille, la santé, le bonheur, la foi, la paix, le but, la joie, la croissance personnelle ou l'amour. Regardez les centaines d'histoires de loterie; Les rêves qui  sont devenus réalité. Regardez ce qui arrive à 99,9% de ces personnes et j'ose vous dire que l'argent est la réponse à tous vos problèmes certes, mais jamais ne peut trouver son comble.

 

L'argent est un outil formidable et celui dont nous avons tous besoin pour offrir une bonne vie à nos familles. Mais l'argent n'est pas le tout dans cette vie. L'argent est simplement un outil. 

P.

 

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

 

 

 Il fera de son TEMPS  avec vous une priorité.

Le temps est la «base» des relations, et s'il vous aime vraiment, il investira dans la relation  en accentuant sur des moments ensemble. Cela ne signifie pas qu'il ne poursuivra pas avec passion le succès de sa carrière ou d'autres occupations, mais  il ne donnera pas la priorité à sa carrière ou à ses loisirs en avance. Vous serez la partie la plus importante de son emploi du temps. Il ne vous verra pas comme une interruption, car vous serez toujours plus importante que tout ce qu'il consacre à son temps.

--------------

 

 Il voudra vous protéger (physiquement, émotionnellement, verbalement, spirituellement et financièrement).

Les hommes sont conçus pour être des protecteurs. Ils ont un désir instinctif de protéger ceux qu’ils aiment. Cette protection se manifestera bien plus qu'une simple protection physique. Si un homme vous aime vraiment, il voudra protéger votre réputation. Il voudra protéger votre cœur. Il s'engagera à vous protéger de toutes les manières, car en donnant sa protection, il affiche son amour.

----------

 

 

 Il travaillera intentionnellement pour faire ressortir le MEILLEUR chez vous au lieu de toujours signaler la FAILLE en vous.

S'il vous aime vraiment, même s'il n'est pas d'accord avec vous dans un certain domaine, il communiquera avec respect, attention et patience. Il s'efforcera d'être votre plus grand soutien; pas votre plus grande critique. Il voudra être celui qui efface vos larmes; pas celui qui les cause. Même dans les moments' d'amour difficile' où il ressent le besoin de faire face à un comportement destructeur où vous risquez de vous nuire a vous même ou à autrui, ses paroles et ses actions seront enracinées dans l'amour, mettant en avant vos besoins, bien avant  les siens.

-----

 

 

Il vous communiquera constamment son ENGAGEMENT.

L'amour, d'abord et avant tout, est un engagement (pas seulement un sentiment). Il devrait communiquer comment il «se sent» à propos de vous d'une manière positive . Il devrait réaffirmer son engagement envers vous. S'il vous aime vraiment, il voudra que vous sachiez qu'il ne va nulle part. Qu' il ne partira pas lorsque les choses seront difficiles. Il voudra que vous sachiez que vous n'avez pas besoin de cacher les parties peu attrayantes de vous-même, parce qu'il a vu le pire chez vous et qu'il ne va toujours nulle part! Si un homme ne vous aime pas, il ne sera toujours pas clair sur son niveau d'engagement. Si un homme vous aime vraiment, il voudra vous assurer de toujours avoir confiance en son engagement envers vous! Et bien évidement cela passe par le mariage, rencontre des familles et respect mutuel. (PAS DES PARTIES DE JAMBES EN L’AIR TOUT LES SAMEDIS SOIRS.)

---------

 Il ne vous compare PAS ou ne vous classera pas parmis d'autres personnes.

S'il vous aime vraiment, il veut que vous soyez à votre meilleur, mais il ne vous fera jamais sentir comme si vous deviez être quelqu'un d'autre ou qu'il pourrait potentiellement vous «échanger» pour quelqu'un qu'il trouve plus attrayante. L'un des exemples les plus communs dans les relations conjugales est qu'un homme n'a d'yeux que pour sa bien-aimée. Si un mec regarde toujours d'autres femmes ou regarde du porno, il va tirer ses yeux, ses pensées et finalement son cœur loin de la relation.

-----------------

 

 Il donnera la priorité à vos rêves, vos désirs et vos préférences avant  les siens.

S'il vous aime vraiment, Il s'assuera que VOUS êtes heureuse et cela sera la véritable clé de son bonheur. S'il sape toujours vos rêves ou vos préférences pour renforcer les siens, alors il ne manifeste pas d'amour. L'amour est désintéressé. Le célèbre "Chapitre de l'amour" dans la Bible (1 Corinthiens 13) décrit l'amour comme patient, gentil et désintéressé.  S'il ne montre pas ces caractéristiques, alors il n'est pas amoureux.

-----------

 

 Il le dira avec ses mots, l'affichera avec ses actions, et le prouvera avec sa cohérence.

Tout cela se résume à cela. S'il  vous aime, il le montrera par consistance tant dans ses paroles que dans ses actions. L'amour est un engagement et l'engagement est affiché par la cohérence. S'il ne fait rien sur cette liste, parlez-en avec lui. Rappelez-vous avec amour ce que l'amour signifie vraiment et DITE LUI que vous devez voir ces choses de lui si la relation doit  fonctionner. Demandez-lui s'il y a des domaines où il ne se sent pas alaise. Si vous abordiez la conversation avec amour et respect, cela pourrait conduire à une percée positive dans votre relation (ou une rupture nécessaire dans votre relation).

Bye-bye :) 

P.

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

Le temps est un facteur très important dans la vie. Le temps révèle les faits, le temps dévoile les saisons, le temps fait vieillir, le temps prépare les rencontres, le temps guérit les plaies. Le temps n'est pas toujours en notre faveur, mais avec le temps, les choses peuvent s'améliorer (ou pas) lorsque vous faites face à certaines situations.

Peut-être que certaines personnes veulent  détruire ou contrôler  votre vie

Peut-être que vous avez beaucoup d'adversaires qui tentent de vous étouffer

Mais ils ne peuvent jamais gagner ! Si vous ne les laissez pas gagner, ils ne gagneront jamais ! (Never)

 

Votre esprit devrait toujours être au-dessus de leurs plans parce que personne ne vous contrôle en dehors de vous-même. Rappelez-vous que tout dans la vie est temporaire. Chaque fois qu'il pleut, il arrête de pleuvoir. Chaque fois que vous vous blessez, vous cicatrisez. Après l'obscurité, il y a toujours de la lumière - on vous en rappelle tous les matins, mais vous oubliez souvent, et choisissez plutôt de croire que la nuit se poursuivra pour toujours. Ce ne sera pas le cas. Rien ne perdure.

 

Donc, si les choses sont bonnes maintenant, profitez-en. Elles ne dureront pas pour toujours. Si les choses sont mauvaises, ne vous inquiétez pas, car elles ne dureront pas non plus (Si elles durent longtemps, c’est à vous de faire quelque-chose afin que ça change.). Tout simplement parce que la vie n'est pas facile pour le moment, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas rire. Juste parce que quelque chose vous dérange, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas sourire. Chaque moment vous donne un nouveau départ et une nouvelle fin. Vous obtenez une seconde chance, chaque seconde et Il suffit de la  prendre et de faire le meilleur de cela.

 

L'un des plus grands champs de bataille du bonheur et de la victoire se trouve dans les pensées.

Que pensez-vous de vous-même? Êtes-vous mentalement fort(e) dans n'importe quelle situation? Avez-vous suffisamment de capacités pour tomber sept fois et pour vous relever sept fois?

Se relever c’est le secret. De temps en temps, vous devez faire savoir à votre ennemi que vous ne mourrez pas et que vous savez vous  relever à tous les coups.  (Votre ennemi n'est pas forcément  une personne. Il peut s'agir d'un trouble alimentaire, de la dépression, des pensées suicidaires, de la colère, de la peur, des fausses insinuations, des blocages…etc.)

Dans les moments où vous essayez de vous relever, Continuez à faire ce qui vous rend fort(e). Si vous trouvez la paix en lecture, en écoutant de la musique ou en travaillant, continuez de faire ces choses. Restez fidèle aux activités qui vous donnent de la force parce que ce sont probablement les choses qui nourrissent votre âme et nourrissent votre foi. Dans ce processus, Laissez-vous faire le deuil pour ce que vous avez perdu. En effet, La perte de votre foi se produit. Cela ne signifie pas que vous êtes brisé - cela signifie simplement que votre foi n'est pas forte en ce moment. Reconnaissez ceci et permettez-vous de sentir que la perte peut changer votre condition. Vous devez d'abord reconnaître votre réalité : Nommez-la, appelez-la par son nom ou pleurez. Vos cris seront entendus. Lorsque vous luttez avec votre foi, restez dans le moment aussi longtemps que vous en avez besoin. Votre perte de foi peut durer quelques jours ou même quelques semaines, mais vous ne serez pas abandonné pour toujours. Utilisez ce temps pour construire votre foi autour de la certitude, il existe un but créé pour vous.

Un but qui vous pousse à Vaincre, triompher, rester debout et à regarder au-delà des obstacles.

Vous pouvez tout faire car vous en êtes capable, vous pouvez guérir le monde avec votre esprit, Il n'y a rien dans cette vie que vous ne pouvez pas faire lorsque vous croyez en vous. Vous êtes fort(e). Vous êtes  brillant(e). Vous êtes victorieux (se). !!!!!

Tout comme les 4 éléments, vous devez être doux comme la brise et manifester de la gentillesse envers tous les humains et les espèces. Vous devez être nourrissant comme de l'eau, vous devez être coloré et saisonnier comme la terre, surtout vous devez être puissant comme un feu pour brûler en cendres tout ce qui est nuisible à votre développement.

P.

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2017

 

 

« La vérité rend l’être vulnérable. Nu dans tout son être. On peut tout avoir mais la sincérité est une vertu rare. » P.

Je crois que les mensonges sont un mélange de tromperie, de manipulation et une grande envie d'être accepté pour ce que l'on n'est pas. Les mensonges sont très dangereux et peuvent causer beaucoup de haine et de choses désastreuses. Si vous avez été menti à maintes reprises, vous ne devez pas rester amer.Vous devez trouver la force à intérieur de vous-même pour démasquer les mensonges et vous couvrir de l’habit de  vérité. Vous ne pouvez pas être victime d'un(e)  idiot(e)   ou d'une situation stupide. Le pire  en traitant avec des menteurs(ses) c’est qu’ils pensent que leurs mensonges sont la vérité et jamais ils ne s’excusent de leurs comportements. Ces cas-là sont les plus dangereux et à éviter à tout prix, car ils ne se remettent jamais en question auprès des personnes qu’ils blessent, ni sur leurs conduites mensongères. La culpabilité ne figure pas dans leurs vocabulaires. Une personne sans remord est presque égale à un tueur en série. Il saccage une fois, puis deux, puis trois fois, puis ça devient un style de vie idem pour le mensonge.

Les menteurs mentent parce que dire la vérité c'est abandonner le contrôle. Souvent, les gens racontent des mensonges parce qu'ils essayent de contrôler une situation et exercent une influence sur les décisions ou les réactions qu'ils souhaitent. La vérité peut être «incommode» car elle pourrait ne pas être conforme à leur récit/ leur vie.

 

Les menteurs  ne veulent pas vous décevoir. Il se peut qu'il contienne quelques imprécisions par rapport à l'original. Ils veulent que vous les aimiez, soyez impressionnés et les appréciez. Et ils craignent que la vérité ne vous conduise à les rejeter ou à les porter en dégout. Beaucoup de fois, les gens mentent pour ne pas décevoir ou se faire accepter pour ce qu’ils ne sont pas en réalité.

Pour les menteurs, mentir  Ce n'est pas un mensonge pour eux. Lorsque nous sommes sous pression, notre réflexion sur la grande image peut être contestée. Notre mémoire des choses est plutôt peu fiable: des études multiples démontrent que nos souvenirs sont influencés par beaucoup de choses, qu'ils changent avec le temps et qu'ils sont essentiellement reconstruits chaque fois que nous pensons à eux. Souvent, les menteurs répétitifs ressentent tant de pression au moment où leur mémoire devient tout simplement peu fiable. Quand ils disent quelque chose, c'est souvent parce qu'ils croient véritablement, en ce moment, que c'est la vérité. Le souvenir a été submergé par le stress, les événements actuels et leur désir de trouver un moyen de faire fonctionner cette situation. Parfois, cela peut devenir si grave que la personne semble presque avoir créé un monde alternatif complet, qui est conforme à leurs croyances et à leurs besoins momentanés. Le comble dans tout ça : Jamais ils se sentiront coupable d’avoir blessé par leurs nombreux mensonges.

 

Ils veulent que ce soit vrai. Enfin, le menteur pourrait vouloir que son mensonge soit tellement vrai que leur désir et leurs besoins aggravent encore leur instinct pour dire la vérité. "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde", a déclaré Gandhi. Mais parfois, les menteurs espèrent qu'ils peuvent faire en sorte que quelque chose soit réalité en le disant encore et encore, en croyant aussi dur qu'ils le peuvent. Dans l'environnement d'aujourd'hui de «faits alternatifs», il est difficile de ne pas voir cela comme quelque chose de justifié.

Lorsque vous dites la vérité, il est possible de le dire avec grâce et amour. Un choix délicat de mots peut sauver la fierté de quelqu'un aussi bien que tout un mensonge. Mais la vérité est tellement plus douce. Il y a tellement de bien dans une pure vérité sans taches.

P.

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 14 Août 2017

Ouvrir votre esprit est la première étape pour libérer le pouvoir illimité en vous. Vous devez apprendre à identifier toutes les choses dans votre esprit conscient et subconscient qui entrave la croissance de votre esprit ET votre corps. Une personne qui contrôle tout, recherchant l’approbation, se questionnant sur tout, n’est pas vraiment libre. Cette personne vit dans la psychose. Des changements positifs seront évidents dans votre vie lorsque vous êtes mentalement et physiquement réceptif à l'énergie autour de vous.

 

Nous avons eu le pouvoir de développer des idées et d'exercer un libre arbitre. Nous développons des egos qui conservent des idées très particulières à propos de nous-mêmes par rapport au monde qui nous entoure. Le développement et l'obsession de ces idées peuvent être ce qui rend certaines personnes mauvaises, violentes, lunatiques, en colère ou tristes. Ces idées enseignent à discriminer, à haïr, à stéréotyper et à juger injustement. De ces idées, il y a des leçons à apprendre, mais vous pouvez librement enlever toute partie afin de vous reconnecter avec  DIEU qui déborde d’une énergie parfaite, pacifique, amoureuse et aimable qui vous a créé.

 

Bye-bye mon égo !

Votre ego est votre esprit conscient, ce qui contrôle votre comportement et tente de donner un sens à votre réalité matérielle externe. C'est puissant et peut contrôler votre vie, si vous le permettez. Votre réalité extérieure est un résultat direct de votre moi mental et spirituel. L'ego ne peut pas améliorer la qualité de votre vie mentale et spirituelle.

 

Débarrassez-vous du jugement 

 Nos esprits sont pleins d'idées inculquées chez nous par d'innombrables sources: nos parents, notre culture, nos amis, notre histoire, nos enseignants, nos proches et nos leaders religieux. Le jugement vous dit qu'un ensemble d'idées sont les seules idées correctes. Toutes les autres croyances sont fausses. Blah blah blah…. Mais biensur pfff

 

Pratiquez le silence

 Cela semble incroyable, mais la plupart d'entre nous qui vivent dans des sociétés modernes ont du mal à être tranquilles ou à l'absence de verbiage. Parfois, nous sommes trop maladroits en parlant, en écoutant de la musique ou en essayant la détente avec des gadgets spéciaux que nous oublions nous-mêmes et cela cause un stress supplémentaire, une anxiété et des maladies excessifs dans le processus. Il FAUT Comprendre que nous avons le pouvoir de calmer et de détendre notre esprit, notre corps et notre esprit sans aide extérieure. Il suffit de la BOUCLER et ne rien faire et Pratiquez le silence.  

 

 

Apprenez à méditer

 Il existe de nombreuses techniques de méditation, mais le résultat final est (ou devrait être) toujours le même: créer un état mental et physique détendu en se concentrant. Lorsque vous êtes en méditation silencieuse, il existe un équilibre entre l'interne et l'externe qui vous aidera à soigner, à responsabiliser et à créer un revitalisé.

 

Apprenez à prier

En fait, la plupart d'entre nous ont appris que la prière est quelque chose réservé à des situations très particulières, comme obtenir quelque chose que vous voulez. Pourtant, la prière devrait être une conversation avec nous-mêmes et DIEU qui nous a créé afin de trouver un terrain d'entente et de trouver des solutions à nos problèmes.

 

Confiez-vous

Rappelez-vous toujours que vous êtes une créature divine. Il y a une raison et un sens, non seulement pour les différentes expériences de votre vie, mais pour votre vie dans son ensemble. Nous sommes tous ici pour apprendre et améliorer notre vie pour nous-mêmes et pour ceux qui nous entourent. Faites confiance à toutes les expériences, car chacune d'entre elle vous rapprochera du destin de votre vie. Ne les considérez jamais comme une distraction ou un détour. Reconnaissez la leçon de chaque expérience positive ou négative et essayez de trouver la signification de chacune.

           

Gardez l'espoir

À un moment ou un autre, nous perdons tous l'espoir. La vie est pleine de défis. Tout en découvrant votre chemin ou but, il n'est pas rare de rencontrer des situations ou des problèmes qui semblent trop lourd à gérer. Lorsque cela se produit, il est parfaitement normal de se sentir découragé et de perdre de la motivation. Vous pouvez revenir à de vieilles habitudes ou s'engager dans de nouvelles habitudes plus distrayantes qui vous détournent de votre chemin. Pensez au but final et cela ravivera l’espoir.

P :)

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 14 Août 2017

 

 

Soyons honnêtes. Vous n'apprenez généralement pas beaucoup de vos victoires. Ce sont les défaites, obstacles et défis qui nous enseignent le plus. Et finalement, notre Douleur.

Un athlète très réussi a déclaré une fois: j'ai tout.je gagne des milliers d'euros par course, j'obtiens toutes les femmes que je veux. Je n'ai pas besoin de Dieu parce qu'il n'existe pas. Il est un mythe pour les pauvres. Puis un jour, l'homme  eu un accident de voiture et avait  perdu l’usage de ses deux  jambes. Les médecins et son argent ne pouvaient rien n’y faire  pour lui, mais il y avait une infirmière qui l'aida à reprendre l'usage de sa jambe gauche. L'homme lui  demanda: «Comment avez-vous réussi à m'aider?» Elle répondit: «J'ai utilisé la force que  Dieu m'a donné afin de  prier pour vous à chaque cure que je vous ai donné.» L'homme fut  tellement brisé par sa douleur et il a appris que tout ce qu’un homme a de bon   est donné par  Dieu. (Souffle de vie, dons, capacité, vie professionnelle) Il s'en est aperçu trop tard, mais la douleur lui a bien appris.

 

La douleur est une enseignante

Une personne sans expérience avec  la douleur, est une personne avec beaucoup d'ego. Une femme mariée a dit une fois à sa meilleure amie: «Mon mari est parfait, il me traite comme une reine, et toi, tu es toujours   célibataire et c'est bien dommage.» Elle se moquait d'elle. Puis un jour  elle a trouvé son mari dans son lit avec une autre femme et plus tard, il a perdu son emploi. La femme mariée a été tellement blessée et humiliée qu'elle s'est tournée vers sa meilleure amie  pour obtenir des conseils. La douleur vous rend humble et casse tous les morceaux de votre « moi ».

 

La douleur vous donne la compréhension

Une personne très critique a dit une fois: "Pourquoi ces SDF demandent de l'argent ?  Peut-être qu'ils devraient me laisser en paix et trouver un emploi? "Jusqu'au  jour où, elle a perdu son emploi et elle a dû mendier de l'argent pour manger. Elle a commencé à avoir une compréhension claire de ce que c’était d’avoir faim et froid la nuit.

 

 

La douleur crée votre force

Il y a une certaine quantité de douleur que nous devons tous supporter. Les gens que vous aimez vont mourir. Beaucoup de choses ne fonctionneront pas comme vous l'espériez. Tout fait parti du processus de la vie. Si vous n'avez jamais été blessés en amour, vous ne vous êtes jamais laissé vulnérables sur  la vraie signification de l'amour. Ou plus précisément, arrêtez d'essayer de créer une vie sans douleur. Elle n'existe pas. Vous ne la voudrez pas non plus. Le caractère n'est pas construit par ce qui se passe, mais par la façon dont nous répondons à ce qui se passe. En effet, la douleur crée du caractère, tout comme la richesse crée le caractère.

 

 

La douleur vous discipline

Tout comme un enfant qui a mis sa main sur un fer chaud, il ne sera pas tenté de toucher ce fer pour la deuxième fois. Tout comme une femme qui a connu de mauvaises relations, elle est capable de détecter une mauvaise relation. La douleur vous discipline et vous rend prudent quant à vos découvertes de vie.

 

La douleur est le résultat d’une chose passée. Donc Lâcher prise ce qui n'est plus.  Pourtant, l'une des leçons les plus difficiles de la vie est de Lâcher prise - qu'il s'agisse de possessions, d'obsessions, de colère, d'amour ou de perte. Le changement n'est jamais facile: vous vous battez pour vous retenir et vous vous battez pour laisser tomber. Mais lâcher prise est toujours le chemin le plus sain. Il efface les pièces jointes toxiques et les pensées du passé. Vous devez vous libérer émotionnellement de ce qui vous a affecté auparavant, afin que vous puissiez aller au-delà du passé et de la douleur que ça vous apporte. Encore une fois, il faut beaucoup de travail pour Lâcher prise et réorienter vos pensées, mais ça vaut tous les efforts que vous pouvez rassembler.

Éloignez-vous émotionnellement de vos problèmes. - Vous êtes un humain vivant et respirant, infiniment plus puissant que tous vos soucis. Et cela signifie que vous êtes plus puissant que vos problèmes, vous avez la possibilité de les changer et de changer la façon dont vous vous sentez à leur sujet.

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 7 Août 2017

 

               
 
      Proverbes 16 : 32 (Bible)
 Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros, Et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes.
 
 

Malheureusement, la maîtrise de soi est une qualité difficile à appliquer. La plupart des gens disent tout ce qu'ils veulent, se comportent comme ils veulent, enfreignent les règles et ne s'excusent pas, blessent les gens de manière égoïste… Vous ne devez pas être cette personne. NON.

Comment les personnes de succès réussissent-elles à Exceller ?... Voici quelques exemples ci-dessous :

 

Elles se pardonnent

Un cercle vicieux de ne pas se contrôler, suivi d'un sentiment de haine et de dégoût intense, est courant dans les tentatives de maîtrise de soi. Ces émotions conduisent habituellement à se livrer excessivement au comportement offensant. Lorsque vous glissez là, il est essentiel de vous pardonner et de continuer. N’ignorez pas vos erreurs mais apprenez de vos erreurs. Focalisez votre attention sur ce que vous allez faire pour vous améliorer à l'avenir.

L'échec peut éroder votre confiance en soi et rendre difficile de croire que vous obtiendrez un meilleur résultat à l'avenir. La plupart du temps, l'échec résulte de prendre des risques et d'essayer de réaliser quelque chose qui n'est pas facile. Les gens intelligents savent que le succès réside dans leur capacité à se relever  face à l'échec, et ils ne peuvent pas le faire lorsqu'ils vivent dans le passé. Le livre de la Bible dit : « Le Juste tombe 7 fois, et il se relève 7 fois. » Tout ce qui vaut la peine d'être atteint exigera que vous preniez des risques et que vous ne permettiez pas l’abondant ou le blocage mental. Lorsque vous vivez dans le passé, c'est exactement ce qui se passe, et votre passé devient votre cadeau, ce qui vous empêche de progresser.

Elles  ne disent pas Oui à moins qu’Elles le souhaitent réellement

 

Les recherches menées à l'Université de Californie à San Francisco montrent que plus vous avez de mal à dire non, plus vous risquez d'éprouver du stress, de l'épuisement professionnel et même de la dépression, ce qui érode la maîtrise de soi. En disant non, c'est vraiment un défi majeur de maîtrise de soi pour beaucoup de personnes. "Non" est un mot puissant que vous ne devriez pas avoir peur de brandir. Moi j’aime dire NON comme un enfant. C’est beau le NON. Vous allez avoir moins d’amis et moins de soutien familial mais vos valeurs resteront intactes. Quand il est temps de dire non, les personnes intelligentes évitent des phrases comme "Je ne pense pas pouvoir" ou "Je ne suis pas certain". Dire que le non à un nouvel engagement rend hommage à vos engagements existants et vous donne l'opportunité de les accomplir avec succès. Rappelez-vous simplement que dire que non, c'est un acte de maîtrise de soi maintenant qui augmentera votre future maîtrise de soi en empêchant les effets négatifs du sur engagement.

 

Elles ne recherchent pas la perfection

Les personnes intelligentes ne définiront pas la perfection comme cible parce qu'elles savent que  ça n'existe pas. Elles sont en retards aux RDV, elles donnent des idées à contre sens, elles ont un mode de vie étrange….Les personnes de succès ne regardent pas aux autres : Elles croient au père noël et elles ont des peluches…Et alors ?  Les êtres humains, par nature, sont faillibles. Lorsque la perfection est votre objectif, vous êtes toujours laissé avec un grave sentiment d'échec qui vous donne l’envie d'abandonner ou de réduire vos efforts. Vous finissez par dépenser votre temps à vous plaindre de ce que vous n'avez pas accompli et de ce que vous auriez dû faire différemment au lieu d'avancer sur ce que vous avez accompli et ce que vous allez accomplir à l'avenir.

 

Elles  se concentrent sur les solutions

Là où vous concentrez votre attention détermine votre état émotionnel. Lorsque vous vous trouvez sur les problèmes auxquels vous faites face, vous créez et prolongez les émotions négatives qui entravent la maîtrise de soi. Lorsque vous vous concentrez sur les actions que vous prendrez pour mieux vous en sortir, vous créez un sentiment d'efficacité personnelle qui produit des émotions positives et améliore les performances. Les personnes intelligentes ne s'attardent pas sur les problèmes car elles savent qu'elles sont plus efficaces lorsqu'elles se concentrent sur des solutions. « Je suis malade, je vais mourir, je ne suis pas bien, je suis nul ;  je vais me tuer, nanani  nanana.. STOP. STOP. STOP » Les personnes intelligentes ne s'attardent pas sur les problèmes.

 

 

 Elles  évitent de demander "et si?"

Les déclarations comme «Que faire si?» Jettent du carburant sur le feu du stress et de l'inquiétude, ce qui nuit à la maîtrise de soi. Il y’a quelques années j’aimais me questionner : Et si ? Comment ça se fait  que?  Expliquez-moi ?  Pourquoi donc ? (Je me  soigne encore) Les choses peuvent aller dans un million de directions différentes, et plus le temps que vous passez à vous soucier des possibilités, moins vous allez prendre  des mesures pour  rester productif (rester productif et aussi pour vous calmer et vous concentrer). Les personnes productives savent que demander "et si? Ne les emmèneront qu'à un endroit qu'ils ne veulent pas aller. Bien sûr, la planification des scénarios est une technique de planification stratégique nécessaire et efficace. La distinction clé ici est de reconnaître la différence entre l'inquiétude et la pensée stratégique.

 

Elles  restent positives

 

Les pensées positives vous aident à exercer une maîtrise de soi en concentrant l'attention de votre cerveau sur les récompenses que vous recevrez pour vos efforts. Vous devez donner un peu d'aide à votre cerveau errant en choisissant consciemment quelque chose de positif à penser. Toute réflexion positive sera faite pour recentrer votre attention. Lorsque les choses vont bien, et votre humeur est bonne, la maîtrise de soi est relativement simple. Lorsque les choses se passent mal et que votre esprit est inondé de pensées négatives, la maîtrise de soi est un défi. Dans ces moments, pensez à votre journée et identifiez une chose positive qui s'est produite, ou cela se produira, peu importe la taille. Si vous ne pouvez pas penser à quelque chose depuis le jour en cours, réfléchissez sur le passé et regardez vers l'avenir.  

 

Elles  mangent sainement

Déposez celui-ci dans la catégorie contre-intuitive, surtout si vous avez du mal à contrôler votre alimentation. Votre cerveau brûle fortement dans vos magasins de glucose en essayant d'exercer sa maîtrise de soi. Si votre glycémie est faible, vous êtes beaucoup plus susceptibles de succomber aux impulsions destructrices. Les aliments sucrés augmentent vos niveaux de sucre rapidement et vous laissent HS. Ils sont vulnérables aux comportements impulsifs peu de temps après. Manger quelque chose qui procure une combustion lente pour votre corps, comme le riz ou la viande à grains entiers, vous donnera une plus grande autonomie de contrôle. Donc, si vous avez du mal à vous garder hors de l'entreprise, vous avez faim, assurez-vous de manger quelque chose de sain si vous voulez avoir une chance de combattre.

Elles  dorment

 

Je l'ai battu à mort au fil des années et je ne peux pas en dire assez sur l'importance du sommeil pour augmenter votre intelligence émotionnelle et maintenir votre attention et votre maîtrise de soi. Lorsque vous dormez, votre cerveau se recharge littéralement, mélangeant les souvenirs du jour et les stocke ou les jette (ce qui provoque des rêves), de sorte que vous vous réveillez de façon vigilante et claire. Votre maîtrise de soi, votre attention et votre mémoire sont tous réduits lorsque vous n'obtenez pas suffisamment ou le bon type de sommeil. La privation de sommeil augmente seul les niveaux d'hormone du stress, même sans un facteur de stress, qui est un tueur de productivité majeur. Être occupé vous fait souvent sentir comme si vous devez sacrifier le sommeil pour rester productif, mais la privation de sommeil diminue autant votre productivité tout au long de la journée. Donc  DORMEZ !

 

Elles font de l’exercice physique

 

Faire bouger votre corps pour aussi peu que 10 minutes vous libère, un neurotransmetteur qui fait que votre cerveau se sent apaisé et vous garde au contrôle de vos impulsions. Si vous avez du mal à résister à l'impulsion, faites de l’exercice.

 

Elles méditent en Prière

La méditation forme effectivement votre cerveau pour devenir une machine d'autocontrôle. Même des techniques simples, comme la conscience, qui consiste à prendre seulement cinq minutes par jour pour se concentrer sur rien de plus que votre respiration et vos sens, améliore votre conscience de soi et la capacité de votre cerveau à résister aux impulsions destructrices. Les personnes intelligentes comprennent qu’il y a une force au dessus d’elles.  Cette Force se nomme DIEU. Elles prient en parlant ouvertement à DIEU.

 

Elles  écrasent le discours négatif

Une grande étape finale dans l'exercice de la maîtrise de soi implique d'arrêter l'auto-conversation négative sur ses traces. Plus vous ruminez sur les pensées négatives, plus vous accordez le pouvoir à ses pensées. La plupart de nos pensées négatives sont juste: des pensées, pas des faits. Lorsque vous vous trouvez à croire à  des choses négatives et pessimistes que votre voix intérieure dit, il est temps de s'arrêter et de les écrire. Vous serez plus rationnel et plus clair pour évaluer leur véracité. Vous pouvez parier que vos déclarations ne sont pas vraies lorsque vous utilisez des mots comme «jamais», «pire», «jamais», etc. Si vos déclarations ressemblent toujours à des faits une fois qu'ils sont sur papier, amenez-les à un ami ou un collègue auquel vous faites confiance et voyez s'il est d'accord avec vous. Ensuite, la vérité sortira sûrement.

 

Préscillia Laurelle POATY

Voir les commentaires

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 19 Juillet 2017

En Lecture de base, nous commençons par l'amour de la poésie . Quand nous grandissons, cependant, cet amour peut s'effacer. Le langage devient pratique plutôt que fantastique, et nous pouvons commencer à penser aux mots, pas comme des sons amusants que nous disons, mais plutôt comme des outils que nous pouvons utiliser. Bien qu'il soit vrai, ce côté pratique de la langue a un grand pouvoir, il a également ses limites. La lecture et l'écriture de la poésie nous permettent d'explorer ce qui se situe au-delà de ces limites, de nous rappeler que le langage n'est pas seulement quelque chose que nous apprenons; C'est quelque chose a laquelle nous participons activement .

Les mots guérissent, les mots plongent l'être dans l'imaginaire, les mots ont du pouvoir. Je partage avec mes lecteurs quelques poèmes des quelques Auteures féminines en herbe.

 

Christine de Pizan est considérée comme la première femme écrivain de langue française ayant vécu de sa plume. Née vers 1364, Elle perd son époux à l'âge de 14 ans et depuis, elle soigne ses maux par les mots. Son érudition la distingue des écrivains de son époque, hommes ou femmes. Veuve et démunie, elle dut gagner sa vie en écrivant.

Je ne sais comment je dure 


Je ne sais comment je dure,
Car mon dolent(1) cœur fond d'ire (2)
Et plaindre n'ose, ni dire
Ma doleureuse (3) aventure,

Ma dolente vie obscure(4).
Rien, hors la mort ne désire;
Je ne sais comment je dure.

Et me faut, par couverture (5)
Chanter que (6) mon cœur soupire
Et faire semblant de rire;
Mais Dieu sait ce que j'endure.
Je ne sais comment je dure.

 

(1) Souffrant

(2) Chagrin

(3) Doloureuse (Du latin, douleur)

(4) Sombre, Triste

(5) Par dissimulation

(6) Pour ce que

------------------------------------------------

Maya Angelou. Elle naît en 1928 à Saint-Louis dans le Missouri et encore bébé part avec ses parents et son frère aîné en Californie. Mais comme de nombreuses familles noires ayant émigré au nord ou à l'ouest, les parents font face à la pauvreté et ne peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants. Ils sont envoyés chez leur grand-mère paternelle à Stamps dans l'arkansas, un état du Sud où sévit la ségrégation. Figure importante du  mouvement américain pour les droits civiques,  elle est devenue une figure emblématique de la vie artistique et politique aux Etats unis où ses livres sont au programme des écoles.

 

POURTANT JE M’ÉLÈVE

 
Vous pouvez me rabaisser pour l’histoire
Avec vos mensonges amers et tordus,
Vous pouvez me traîner dans la boue
Mais comme la poussière, je m’élève pourtant,

Mon insolence vous met-elle en colère?
Pourquoi vous drapez-vous de tristesse
De me voir marcher comme si j’avais des puits
De pétrole pompant dans ma salle à manger?

Comme de simples lunes et de simples soleils,
Avec la certitude des marées
Comme de simples espoirs jaillissants,
Je m’élève pourtant.

Voulez-vous me voir brisée?
La tête et les yeux baissés?
Les épaules tombantes comme des larmes.
Affaiblie par mes pleurs émouvants.

Es-ce mon dédain qui vous blesse?
Ne prenez-vous pas affreusement mal
De me voir rire comme si j’avais des mines
d’or creusant dans mon potager?

Vous pouvez m’abattre de vos paroles,
Me découper avec vos yeux,
Me tuer de toute votre haine,
Mais comme l’air, je m’élève pourtant.

Ma sensualité vous met-elle en colère?
Cela vous surprend-il vraiment
De me voir danser comme si j’avais des
Diamants, à la jointure de mes cuisses?

Hors des cabanes honteuses de l’histoire
Je m’élève
Surgissant d’un passé enraciné de douleur
Je m’élève
Je suis un océan noir, bondissant et large,
Jaillissant et gonflant je tiens dans la marée.
En laissant derrière moi des nuits de terreur et de peur
Je m’élève
Vers une aube merveilleusement claire
Je m’élève
Emportant les présents que mes ancêtres m’ont donnés,
Je suis le rêve et l’espérance de l’esclave.
Je m’élève
Je m’élève
Je m’élève

--------------------------------------------

Clémentine Madiya Faïk-Nzuji est Congolaise. Elle est née à Tshofa le 21 janvier 1944. Docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines (Etudes Africaines à l'Université de Paris III), elle a enseigné les littératures orales et la stylistique africaines, d'abord à l'Université Nationale du Zaïre de 1972 à 1978, ensuite à l'Université de Niamey de 1978 à 1980. Depuis 1981, elle enseigne la linguistique, les littératures orales et les cultures africaines à l'Université Catholique de Louvain, en Belgique.

Kasala

Je suis une fille à la peau noire 
                              fine et luisante
Je suis une négresse au grand cœur
                             Cœur d'eau fraîche 
                             Cœur d'hirondelle en vol 
                             Cœur souffrant et pleurant 
                             Cœur timide d'un oiselet malade.

-------------------------------------------------------------------

Née à Girard dans le Kouilou au Congo, Marie–Léontine Tsbibinda, titulaire d’une maîtrise d’anglais, ancienne bibliothécaire au Centre culturel américain de Brazzaville, ancienne comédienne dans la troupe Rocado Zulu de Sony Labou Tansi réside au Canada, après avoir quitté son pays natal en 1999. Nouvelliste (Prix Unesco-Aschberg en 1996 pour Les pagnes Mouillés), elle est l’auteur de cinq recueils de poèmes.

 

Mayombe, ma tombe

« Mayombe, ma tombe Mvoungouti ah !

Comment crier comment cracher Cette brûlure

Cette déchirure ?

Une nuit un instant

Et se fige la lumière

Combien pleurent encore ces morts Ferraille contre terre

Ferraille contre chair

Ferraille dans la chair

Mayombe, ma terre »

--------------------------------------------

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0

Publié le 10 Juillet 2017

Plus de 450 000 soldats africains ont été recrutés pour la guerre mondiale, mais la trace de leur mémoire n'est en aucun cas trouvée dans divers sites touristiques en hommage aux batailles historiques. Qui étaient-ils? Où se trouvent les tombes? Où sont les écrits sur les murs des ossuaires?

Au cours des années précédentes, de nombreux philosophes tels que Platon, Aristote, Kant, Nietzsche, Heidegger, dans les sociétés occidentales, considéraient les Noirs comme étant à moitié humains, descendants d'animaux, et d’ ADN bestiale. Ces affirmations ont mis en doute les historiens sur l'importance des soldats Africains pendant la guerre mondiale et si ces êtres humains étaient utilisés comme des cobayes durant les confrontations de guerre.

Ces colonies peuvent se trouver à l'étranger ou dans des zones dominées par des puissances telles que la Chine ou la Russie. Les forces coloniales ont été utilisées par des puissances impériales, soit modernes (telles que la Grande-Bretagne, la France, les Pays-Bas, le Danemark, les États-Unis, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Portugal). Parfois, ils ont été recrutés sous les chefs locaux, comme auxiliaires, d'autres fois directement par des officiers de la puissance coloniale. Ils doivent à leur tour être considérés comme faisant partie des grands systèmes de projection de puissance, qui peuvent également contenir des chaînes de bases à l'étranger et des stations de ravitaillement, des navires, des avions, des systèmes d'alliance et de la solidité fiscale. Bien qu'ils soient bénéfiques pour l'Europe, plus tard, de nombreux pays africains sont encore sous le poids de l'impôt colonial et du mépris que génère l’immigration.

Les troupes coloniales étaient habituellement plus légèrement équipées que leurs homologues métropolitains (à qui la priorité était l'attribution d'une nouvelle arme). Cela provenait principalement des rôles d'infanterie ou de cavalerie majoritairement légers des forces coloniales, conçus pour une guerre coloniale de faible intensité contre des opposants mal armés dans un pays difficile. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, il était rare de trouver des unités d'artillerie ou mécanisées comprenant des troupes indigènes (bien que l'armée coloniale italienne ait maintenu un certain nombre de piles d'artillerie érythréenne, somalienne et libyenne, et il y avait des batteries de montagne recrutées localement dans l'armée indienne). Ce manque relatif d'armement et de formation mis à jour pose aux troupes coloniales un désavantage initial face aux opposants modernes, comme les armées allemandes ou japonaises de la Seconde Guerre mondiale.

Plus tôt, les troupes africaines et indiennes envoyées en France en 1914 avaient rencontré un climat, un régime alimentaire et des conditions générales de service qui différaient considérablement de ceux avec lesquels ils étaient familiers. Les tirailleurs sénégalais de l'armée française devaient être retirés au sud de la France pour récupération et entraînement pendant les hivers rigoureux du front occidental. Toutes les troupes indiennes (à l'exception de certains régiments de cavalerie) ont été retirées du front occidental en octobre 1915 pour servir en Mésopotamie, en Palestine et en Afrique de l'Est.

D'autre part, les régiments de l'armée indienne étaient une armée à part entière avec des responsabilités dans l'Empire plus large. Ils étaient équipés en tant que tels (en l'absence de certaines capacités spécialisées) et pouvaient prendre les Turcs, les Allemands, les Italiens et plus tard les Japonais plus ou moins par eux-mêmes, bien que parfois accompagnés d'une présence britannique substantielle. Dans les premiers stades de la Première Guerre mondiale (novembre 1914), une force expéditionnaire britannique et indienne a subi une défaite majeure par des troupes coloniales allemandes bien formées et menées à la bataille de Tanga en Afrique de l'Est. Dans le même temps, cependant, deux divisions de l'infanterie indienne se sont battues avec distinction en France dans une sorte de guerre et de climat pour lesquelles elles avaient eu peu de préparation.

La sélection de tribus particulières à utiliser dans l'armée coloniale, conjuguée à la tendance des puissances coloniales à étiqueter des tribus à caractère spécifique, pourrait conduire à une intensification de la rivalité entre les groupes ethniques au sein des colonies. Cela se voit dans la théorie britannique des courses martiales et l'utilisation d'une politique consciente de division et de régulation dans plusieurs des empires coloniaux.

Les Africains exigent leur honneur. Les nombreux pères qui ont combattu pendant la guerre mondiale doivent être reconnus comme des êtres humains héroïques. Ou sont leurs noms et leurs mémoires ?

La première guerre mondiale, C'est un pan de l’histoire qui s'oublie. Des milliers de soldats  issus d'Afrique ont combattu en 14-18. Alphonse Mongo était l'un d'eux. Né au Congo Brazzaville en 1885 et mort en 1977. Il s’est engagé chez les tirailleurs en 1918 et a combattu en métropole pendant les derniers mois de la guerre.

 

Les Oubliés de la Grande Guerre :

1 70 0000 sont morts pour la France

 

Avant de devenir, entre autres, un soldat des colonies en action dans les tranchées hexagonales de 14-18, un tirailleur est, selon la terminologie militaire, un combattant en première ligne doté d'une certaine liberté de manœuvre.

 

En Afrique, un premier régiment de ces troupes légères a été créé en 1857 au Sénégal par l'empereur Napoléon III, d'où la naissance des tirailleurs sénégalais. Ce terme générique inclut tous les fantassins qui ont été recrutés en Afrique noire (Congo, Sénégal, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Burkina Faso...).

 

Environ 1 70 0000 d'entre eux ont été mobilisés durant la Première Guerre mondiale. Au total, l'empire colonial français a fourni 607 000 « indigènes » aux Alliés dont 450 000 sont venus combattre en Europe, en particulier lors des batailles de la Marne, de Verdun et de la Somme.

 

Le 4 août 1914, les troupes allemandes franchissent la frontière belge – ce qui constitue une violation grave de la neutralité belge. Vingt mille volontaires belges se présentent dans les centres de recrutement ; parmi eux, il y a 31 Congolais. Comment ces jeunes gens sont-ils arrivés en Belgique ? Retour en arrière.

En 1885, le Congo devient la propriété du roi Léopold II. Le pays fait quatre-vingt fois la superficie de la Belgique, mais il n’est pas développé. Le roi a besoin d’argent et d’hommes forts pour l’aider à bâtir sa colonie. Quelques centaines de Belges partent ainsi au Congo. Même si les migrants sont peu nombreux, les Congolais qui font le voyage inverse le sont encore moins : la traversée est trop chère.

 

 

Au tournant du siècle dernier, ceux qui arrivent en Belgique sont soit embarqués comme matelot à bord d’un navire de la Compagnie maritime Belge, soit employés comme boy – domestique – d’un colonial. C’est ainsi que Joseph Adipanga fait la traversée en compagnie de Jacques Collyns, alors inspecteur d’État en poste au Congo, ou qu’en 1913, le lieutenant Henri Orquevaux emmène avec lui en Belgique son boy, Honoré Fataki.

 

Le plus célèbre des 32 Congolais engagés dans la Première Guerre mondiale est sans nul doute Paul Panda Farnana, le boy de Jules Derscheid. En effet, une fois au pays, Jules confie Paul Panda aux bons soins de sa sœur, Louise Derscheid. Cette dernière lui apprendra le dessin et la musique et l’inscrira à l’athénée royal d’Ixelles, puis à l’école d’horticulture de Vilvorde. Farnana a de la chance : la plupart des boys finissent jetés à la rue, d’autres ont pris la fuite. À l’époque, il n’existe pas encore de communauté congolaise sur laquelle ils puissent s’appuyer. Ces jeunes gens cherchent à rejoindre les villes. Jean-Baptiste Jessy et Antoine Manglunki trouvent à demeurer à Anvers, Joseph Lopiko habite Hasselt et Albert Kudjabo officie comme boy à Gand. Jean Jacob Ilanga est abandonné à son sort à Namur.

 

La plupart – en tout cas 19 sur les 32 – aboutissent à Bruxelles, généralement dans le quartier Saint-Géry, où ils peuvent plus facilement se fondre dans une foule qui se montre moins surprise de croiser un Noir en rue. Ils y ont une meilleure chance de survie et trouvent plus facilement un toit – parfois dans la même rue, parfois dans la même maison. Pour gagner de l’argent, ils cherchent et trouvent du travail. Certains se retrouvent à nouveau domestiques, d’autres ont appris un métier entre-temps. Lisasi, Bayon, Boïmbo et Soumbou gagnent leur vie comme vendeurs de « carabouyas ». Torse nu, revêtus d’une simple jupe de paille, ils arpentent les marchés bruxellois pour vendre leurs bonbons à l’anis. Tout le monde doit vivre. Blanc et noir. Les Congolais ont des amoureuses, se marient, ont des enfants. Ils déménagent souvent ; parfois, ils ont maille à partir avec la justice. En résumé, ils se fondent aussi bien que possible dans la société belge d’avant-guerre.

Certains volontaires congolais aboutissent directement dans les unités de combat, d’autres passent d’abord par un camp d’entraînement dans le nord de la France, d’autres encore sont enrôlés dans le corps nouvellement créé des volontaires. À part à Liège et à Haelen, les soldats congolais sont présents sur tous les grands théâtres belges d’opérations de la guerre de mouvement. Quatre défendent le siège de Namur : Paul Panda Farnana et Albert Kudjabo dans le corps des volontaires congolais, Léon de Cassa et le reste du 8e régiment de ligne réussissent à fuir en France. De longues journées de marche, sous un soleil de plomb. Ils ont faim mais ne trouvent pas de nourriture. Les troupes allemandes sont sur leurs talons. Au Havre, Léon embarque à bord d’un navire qui le ramène à Ostende, puis se joint aux troupes belges stationnées à Anvers.

En novembre 1914, sur les 32 Congolais engagés dans l’armée belge, il n’en reste que neuf dans le Westhoek. Les autres pansent leurs blessures à l’hôpital, subissent la discipline militaire des camps d’entraînement en France ou sont détenus dans des camps de prisonniers en Allemagne. Les longues années qui séparent la bataille de l’Yser de la victoire en 1918 sont décrites dans l’historiographie belge comme la « période de stabilisation » ou la « garde sacrée », dans la mesure où il s’est passé relativement peu de choses pendant toutes ces années.

Chaque homme noir qui s’est engagé dans la guerre en occident est en effet un soldat colonial qui a été déporté de sa patrie pour se battre et verser son sang pour une cause qui n’est pas la sienne. Cet acte de bravoure est beaucoup plus noble que celui d’un patriote. Aucun homme ne doit être favorisé par la couleur de sa peau ou de ses avantages sociaux. Chaque homme est né égal à un autre. Pourquoi autant de distinction ?

Hormis l’hommage de l’ancien Président  Jacques CHIRAC à Verdun en 2006 auprès des « Musulmans dans la guerre mondiale » et la naturalisation de 28 Africains durant le mandant de l’ancien Président François HOLLANDE,  L’hommage des tirailleurs coloniaux parait toujours flou et disséqué dans les endroits historiques de la grande guerre.  Le sang de ces nombreux soldats africains hurle encore jusqu'à la jeune génération noire de 2017 réparties dans plusieurs continents.

 

 

Prescillia Laurelle POATY,

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0