Faire briller les étoiles

Publié le 10 Février 2016

Faire briller les étoiles

Je m’appelle Préscillia Laurelle, j’ai 26 ans et suis très fière d’apporter mon aide auprès des enfants démunis. J’ai toujours été intriguée par la misère d’autrui : Pourquoi les enfants souffrent ? A qui la faute ? Dans quel système vivant nous ? Pourquoi est-ce important de lutter contre l’injustice sociale ? J’ai créé l’association Lumière avec un objectif précis : « Changer la vie d’un enfant afin que sa Lumière intérieure se propulse….et surtout, afin d’aimer l’autre »

Au Congo, on estime qu'il y'a 25.000 enfants sans-abri vivant dans les rues de la capitale. Parmi ceux-ci, 60% ont été expulsés de leurs maisons en raison d'allégations de sorcellerie. Les accusations de sorcellerie est la seule raison valable pour le refus de loger un membre de la famille. On pourrait dire que l’Education des enfants et la conscientisation des personnes est primordiale.

Certains sont délaissés par leurs parents. D'autres sont nés des parents pauvres. L’association Lumière avec l’aide des ses partenaires prend en charge ces petits êtres dans le besoin.

J’ai longtemps été préoccupée par le fait que beaucoup ressentent de la compassion pour les pauvres mais refusent de venir en aide aux autres. (Même si ces personnes sont pieuses.) Le défaut avec moi, c’est que je pense souvent que les gens sont comme moi. J’estime que si ces gens ont de l’argent, ils doivent le distribuer aux pauvres, créer des projets sur l’épanouissement social des populations, l’investissement dans des atouts économiques avec un fort potentiel, et aussi créer une bonne cohésion sociale. (J’y crois fortement pour l’Afrique)

J’aime aussi l’équité et la justice. C’est pour ces aspects que je prône à faire la différence dans la société africaine et apporter une amélioration dans les problématiques sur les droits fondamentaux des enfants démunis. Pour cela, j’ai besoin d’avoir des troupes motivées, des gens qui ne piquent pas dans la trésorerie, des personnes avec un cœur sincère voulant la justice, aimant les autres et persuadés de vouloir le changement dans la condition de vie des autres.

Vers la fin de sa vie, le philosophe Freud est devenu en grande partie déçu par l'espèce humaine et nous a considérés comme l'un des pires types d'animaux (Oui, Woof woof !). Certes, beaucoup de ses sentiments étaient fondées sur la période tumultueuse dans laquelle il vivait, comme il a été témoin de la Première Guerre mondiale et il est mort pendant une autre grande guerre, la Seconde Guerre mondiale. Dans son livre écrit en 1930, civilisations et Malaise, il a écrit "... les hommes ne sont pas des créatures douces, qui veulent être aimé, ils peuvent se défendre s’ils sont attaqués; ils sont, au contraire, des créatures avec des dotations instinctives qui peuvent avoir une part puissante d’agressivité. "Des centaines d'années avant Freud, le philosophe Thomas Hobbes avait une vue similaire et pessimiste de l'humanité et il a écrit que la vie de l'homme dans son Etat naturel est «solitaire, pauvre, désagréable, brutale et courte». Essentiellement, il croyait que tous les hommes étaient également capables de tuer, et quand deux personnes veulent la même chose : le résultat inévitable est la guerre. (Guerre civile, guerre mondiale, guerre entre frère et sœur, guerre des sexes, guerre de clans, guerre de religions, guerre raciale…..)Dans son esprit, le gouvernement et la société civile sont les seuls moyens de lutter contre la brutalité, mais il a admis que même les gouvernements et l'élite étaient pleins de corruption. (ralala)

Donc, si nous ignorons Freud et Hobbes pour le moment et assumons d'autres penseurs corrects, comme Jean-Jacques Rousseau qui pensait que les humains étaient naturellement bons ou John Locke qui a cru que nous avons tous commencé nos vies comme une ardoise vierge. Alors il est logique de supposer que les bébés sont des petits êtres qui ont été influencés par le monde, en se penchant vers la bonté ou la neutralité. Mais, est-ce vraiment le cas? Il est difficile de dire cela parce que, si vous avez passé du temps avec un enfant en bas âge, vous savez à un moment de la journée, il pourrait se mettre à fracasser son frère à la tête avec un bloc de bois, puis cinq minutes plus tard, il est généreusement doux en vous offrant la partie détrempée de son cookie à moitié mangé. En outre, nous devons leur apprendre à se comporter d'une manière socialement acceptable (à savoir : ne pas frapper, mordre, voler, et toujours, toujours être gentil avec Tata Préscillia). Si l'homme est naturellement bon, pourquoi avons-nous besoin de passer autant de temps à enseigner aux enfants comment se comporter? Même avant la naissance, les jumeaux se battent dans le ventre. Ils ont un ADN d’égoïsme inné, chacun veut gagner la place en poussant l’autre. (J’ai suivi des trucs sur National geographic. C’est choquant. Bref….)

Je conclus que le changement de la condition précaire débute par le changement des mentalités et l’éducation sur le savoir être et L’Amour. Les techniques pratiquées afin d’aider les autres c’est bien mais la plus belle des choses, c’est d’apprendre aux enfants à aimer et pratiquer la justice. En grandissant, ils seront des élites ; Des Lumières….

P

Faire briller les étoiles
Faire briller les étoiles
Faire briller les étoiles
Faire briller les étoiles
Faire briller les étoiles

Rédigé par Prescillia Laurelle

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :